Culture Mode | Découvrir la mode

À quoi ressemblera la mode du futur ?

20 juillet 2018
À quoi ressemblera la mode du futur ?

À quoi ressemblera la mode du futur ?

La mode est en constante mutation. À la fois influencée par l’évolution de la société mais aussi par les technologies, elle se transforme de plus en plus vite à l’image de notre monde. Déroutante ou révolutionnaire, la « fashion tech » n’en est pas à son coup d’essai dans le monde de la mode ! Bien au contraire et celle-ci prend un peu plus de place chaque année.

S’il est certain que la mode d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle du siècle dernier, qu’en sera-t-il pour celle à venir ? C’est ce que j’ai essayé d’imaginer dans cet article en me basant sur les grandes avancées qui rythment le milieu de la mode !

 

UNE NOUVELLE ESTHÉTIQUE

Si les tendances se font et se défont, l’esthétisme du futur marquera un tournant sans précédent ! Bien que la mode fait de fils, de tissus et de boutons ne disparaîtra pas, celle-ci devra se confronter à des matériaux nouveaux tout droits sortis d’une boite à outils.

La créatrice Clara Daguin nous le dit elle-même : ses matériaux préférés sont ceux qu’elle trouve dans les magasins de bricolage ! Et pour cause, ses créations réinventent la broderie comme jamais. Si ses broderies lumineuses sont faites de leds et de circuits électriques, la créatrice conserve le côté artisanal en réalisant tout à la main, de la soudure à la couture.

Mais ses ornements ne sont pas seulement une fantaisie de plus. Grâce à des capteurs de rythme cardiaque reliés aux broderies, elles vont jusqu’à fusionner avec le corps. Ainsi, ces broderies lumineuses s’illuminent à chaque battement de coeur. Une esthétique nouvelle, poétique et inventive !

Pour la créatrice Marine Serre, l’esthétisme du futur se veut fonctionnel avant tout ! Des poches pour tous les éléments de la vie quotidienne aux manches détachables, le vêtement s’adapte à toutes les situations. Rien n’est laissé au hasard. Chaque compartiment a une fonction bien précise pour rendre le vêtement toujours plus pratique (poche pour carte de métro, emplacements pour écouteurs et stylos,…). Une organisation sans faille poussée à son paroxysme !

Collection « Manic Soul Machine » Automne/hiver 2018-2019 par Marine Serre
Collection « Manic Soul Machine » Automne/hiver 2018-2019 par Marine Serre

 

UN NOUVEAU RAPPORT AUX VÊTEMENTS

Avec les progrès de la technologie, notre rapport aux vêtements évoluera également. D’ailleurs, beaucoup de créateurs et studios de création novateurs misent sur de nouvelles fonctionnalités jusqu’à donner une certaine humanité au vêtement.

C’est en suivant cette démarche que la créatrice Ying Gao a eu l’idée de « vêtements à comportement ». En intégrant plusieurs capteurs à ses vêtements, elle crée dans son atelier des robes capables de se mouvoir lorsqu’elles sont regardées, ignorées, ou encore de réagir au bruit, à la lumière ou en présence d’inconnu. En somme, c’est un savant mélange entre expérience sociologique et futurisme, sans oublier toute la poésie qui s’en dégage !

Dans la continuité, le collectif DataPaulette joue également avec nos sens en développant des textiles capables d’émettre des sons rien qu’en les touchant. Des voix aux instruments de musique, ces créateurs et ingénieurs inventent une esthétique non plus uniquement visuelle mais aussi auditive !

Quoi qu’il en soit, ces évolutions techniques donnent une autre dimension au vêtement, et décuplent les possibilités pour les créateurs !

 

DE NOUVELLES ALTERNATIVES ÉCOLOGIQUES

L’enjeu du futur de la mode, il est ici ! D’année en année, la mode éthique et respectueuse de l’environnement gagne du terrain. Que cela soit avec l’upcycling ou en favorisant les matières bio et/ou naturelles, bons nombres d’idées pullulent dans le monde de la mode !

À lire : Des marques éthiques pour s’habiller tendance

Parmi elles, des chercheurs textiles ont développé une nouvelle façon de colorer les matières avec des colorants faits à partir de bactéries. Au-delà du fait que ces colorants soient 100% naturels, ils nécessitent beaucoup moins d’eau que les colorants chimiques. Inoffensifs pour la planète et pour notre santé, c’est sans doute par ce moyen que seront teints les tissus de demain !

Dans une autre approche, plus extrême, la créatrice Tina Gorjanc a développé du cuir humain en réaction au fait que vendre du cuir d’origine animal ne pose aucun problème dans la société d’aujourd’hui. Si cette idée a aussi pour but de bousculer les consciences, ce cuir humain, contrairement au cuir animal, est conçu à partir de l’ADN présent dans les cheveux. Même si cette invention est un peu farfelue au premier abord, l’idée est brillante et c’est une bonne alternative pour concevoir du cuir tout en préservant chaque être vivant. Le reste n’est que question de goût !

« Pure Human » par Tina Gorjanc
« Pure Human » par Tina Gorjanc

Pour aller encore plus loin, certains vêtements pourraient même avoir la capacité de réduire la pollution ! Grâce à un convertisseur catalytique, l’artiste Helen Storey et le scientifique Tony Ryan ont élaboré une robe capable de purifier l’air en capturant l’équivalent de la production en CO2 d’une voiture par jour. Une idée ingénieuse mêlant mode, technologie et écologie à la perfection !

 

DES ACCESSOIRES RÉINVENTÉS

Si le futur de la mode n’est pas à prendre à la légère, c’est parce que celle-ci va métamorphoser bien des domaines. Et c’est notamment le cas du sport ! Avec la technologie, les règles pourraient bien être amenées à changer.

Avec ses chaussures de sport connectées, l’ingénieur et entrepreneur Karim Oumnia en a déjà tiré son épingle du jeu ! En créant des baskets qui pensent aussi à notre bien-être, il modifiera inévitablement notre manière de faire du sport. Ainsi, en récoltant et en analysant toutes sortes données au moyen de semelles connectées à notre smartphone, ces chaussures pourraient avoir la capacité d’évaluer notre état de santé, et bien plus encore. Une aide précieuse pour être toujours plus performant et en meilleure santé plus longtemps !

D’un autre point de vue, ces chaussures permettraient également de mieux anticiper les potentielles blessures des sportifs. Pour voir encore plus loin, dans le cadre d’un jeu en équipe, il serait alors possible de faire des changements de joueurs avant que le drame se produise.

« Smartshoe » de Digitsole par Karim Oumnia
La « Smartshoe » de Digitsole par Karim Oumnia

 

DES VÊTEMENTS QUI NOUS PROTÈGENT (ENCORE PLUS)

Je ne vous apprends rien si je vous dis que la fonction première d’un vêtement est avant tout de nous protéger des agressions extérieures. Dans la mode du futur, le vêtement pourrait remplir ce rôle plus que jamais !

À lire : C’est quoi la mode ?

Notre vie moderne nous a créé de nouveaux besoins, mais aussi, de nouveaux ennemis. Parmi eux, il y a les ondes de nos multiples appareils électroniques (téléphone, ordinateur,…). Si nous y sommes exposés tous les jours, la recherche textile pourrait bien changer la donne !

Grâce à des filaments d’argent, les textiles de demain seront en mesure de créer une barrière entre les ondes et nous. Ironiquement, il s’agit en quelque sorte de l’art d’utiliser la technologie pour lutter contre les désagréments de cette même technologie !

Sur un tout autre terrain, la créatrice Anouk Wipprecht a créé la « Spider Dress », autrement appelée la « Robe Araignée ». Le but de cette robe n’est autre que de se protéger de potentiels agresseurs et de protéger son espace personnel. En effet, si l’on s’approche trop vite de celle-ci, cette robe se déploie comme les pattes d’une araignée. Si le concept est radical et peut faire débat, l’idée est là !

« Spider Dress » par Anouk Wipprecht
La « Spider Dress » par Anouk Wipprecht

 

UNE NOUVELLE FAÇON DE PENSER LES DÉFILÉS

La mode, c’est aussi le spectacle. Et sur les défilés, le futur est déjà là ! Non, il ne s’agit pas d’un film de science-fiction mais bien du défilé automne/hiver 2018-19 de Dolce & Gabbana. Pour présenter les accessoires de leur collection, le directeur artistique de la maison de couture a choisi de mêler technologie et tendance en faisant défiler des drones à la place des mannequins.

Dans le monde de la mode, les drones n’en étaient pas à leur coup d’essai. Dans une tout autre fonction, Fendi a été la première marque à utiliser les drones pendant un défilé en 2014. Si leur objectif était de filmer le spectacle, les avis étaient plutôt mitigés à l’issue du défilé. Depuis, Jacquemus a repris l’idée pour l’un de ses défilés en 2017, et les réactions étaient bien différentes !

Bien sur, utiliser des drones lors d’un défilé nécessite des mesures de sécurité, pas toujours évidentes à mettre en place lors de ces événements. Néanmoins, l’effet de surprise est total et complètement novateur !

Les drones de Dolce & Gabbana
Les drones du défilé automne/hiver 2018-2019 de Dolce & Gabbana

 

 

 

L’artisanat de demain ne sera peut-être plus uniquement fait d’aiguille et de fil mais plutôt de circuits électriques et de capteurs. Si, aujourd’hui, nous avons du mal à imaginer ces vêtements en boutique, à la vitesse à laquelle va la mode et avec l’urgence écologique, ils pourraient bien arriver plus vite que prévu ! Certaines de ces innovations se sont d’ailleurs déjà bien installés, comme le lyocell (plus connu sous le nom de Tencel), encore inexistants il y a quelques dizaines d’années. Une chose est sûre, mode et technologie ne feront plus qu’un !

Pour en apprendre encore plus sur la mode du futur, je vous invite vivement à regarder la mini-série « Fashion Geek » ! Ces courts épisodes sauront vous expliquer mieux que personne les procédés de fabrication ainsi que les enjeux de cette mode futuriste pas si lointaine.

 


COMMENT IMAGINEZ-VOUS LA MODE DANS LE FUTUR ?


 

 

 

Me suivre :

INSTAGRAM FACEBOOK TWITTER PINTEREST

VOUS AIMEREZ AUSSI
1
  1. Ohlala ton article est tellement intéressant 🙂 J’ai appris pleins de choses dont je n’étais même pas au courant, comme ces robes connectées ou encore le défilé D&G avec les drones. On est bel et bien dans le futur ! J’ai hâte de voir ce que la mode nous réserveras dans quelques années.
    De mon côté je n’apprécie pas du tout la mode de notre époque… Je suis resté dans le passé concernant mes tenues haha. J’aime bien ce qui est un peu vintage, preppy, élégant, un peu à la Audrey Hepburn ou Blair Waldorf en plus moderne. Je me sens beaucoup mieux comme ça et pour le moment la mode « futuriste » ne m’intéresse pas. J’espère qu’elle va pas trop entrer dans notre vie quand même, car ça peut être drôle à voir, mais ça ne me plaît pas pour la vie de tous les jours.
    Encore merci pour ce bel article comme à chaque fois. C’est un réel plaisir de te lire Rose Capsule 🙂
    Bisous et belle journée à toi !

    1. Merci beaucoup pour ces compliments ! Je suis vraiment ravie que l’article ait pu t’apprendre des choses ! 😀
      C’est très intéressant ce que tu dis car je pense que la mode actuelle est tellement éclectique que même le vintage y a sa place. Je dirai même que le vintage est une tendance à part entière : il n’y a jamais eu autant de friperies et on ne s’est jamais autant replongé dans le passé qu’aujourd’hui ! En tout cas, je partage entièrement ton point de vue sur la mode futuriste et connectée. À voir comment tout cela rentrera dans notre quotidien (ou pas) ! 🙂
      Belle journée à toi aussi !
      Bisous

  2. Je trouve que l’on va trop loin avec la technologie. Pour ce qui concerne les chaussures, ce n’est pas pour moi aussi vu que je n’arrive déjà pas à me chausser dans l’année et que je dois tourner à trois paires maximun dans l’année voir sur plusieurs années avec mon soucis de pied.

    1. C’est certain que les choses sont poussées à l’extrême ici haha Mais il ne faut pas oublier que ce ne sont que des prototypes pour le moment (ou alors, des pièces destinées pour des occasions particulières : scène, compétition sportive de haut niveau, etc). Autrement dit, il nous reste encore quelques bonnes dizaines d’années avant que ces technologies ne soient intégrées au prêt-à-porter ! Mais c’est toujours intéressant de savoir les possibilités que la mode nous offrira demain 🙂
      Bisous

  3. Coucou ma belle concernant ton article , je pense que la mode est un peu répétitive dans quel contexte : je m’explique, on voit des vêtements que nous portions en 2002 refaire surface genre crop top et déchiré juste on essaie un peu d’innover , tu as raison concernant un truc bientôt nos vêtements seront équipés de gadget .bise

    1. Je comprends ce que tu veux dire, mais ce fonctionnement « répétitif » fait entièrement partie de la mode et ne date pas d’aujourd’hui ! ^^ La mode, comme plein d’autres domaines artistiques, part de ce que l’on connait déjà pour recréer et aller plus loin ! Et je dirai même qu’au contraire, c’est plutôt nouveau de reprendre des vêtements d’il y a quelques dizaines d’années et de les ramener sur le terrain sans apporter beaucoup de modifications. Et cela rentre entièrement dans la logique de la société d’aujourd’hui : reprendre l’ancien pour en faire du neuf, il n’y a rien de plus actuel ! 🙂
      J’avais écrit un article plus détaillé sur pourquoi le vintage est à la mode, cela pourra peut-être t’intéresser du coup ! 🙂
      Bisous !

    1. Je partage entièrement ton avis ! 😀 Le futur de la mode va totalement dans ce sens et cela fait plaisir ! D’ailleurs, les autres pièces que j’ai citées [en dehors de la partie « Alternatives écologiques »] sont faites de matières recyclées ou naturelles pour la plupart 🙂 C’est très encourageant pour l’avenir !
      Bisous

    1. Merci beaucoup ! 🙂 Pour l’instant, la plupart des pièces citées ne sont que des prototypes ou des expérimentations donc il y a encore beaucoup à faire pour que cela soit commercialisable à grande échelle et portable dans la vie de tous les jours ! Mais les idées sont là ! 😉
      Bisous

  4. C’est très intéressant mais un peu flippant ! Il est vrai que l’art se doit de surprendre et ne laisser personne indifférent mais les drones tout de même ! Certains aspects écologiques ouvrent de belles perspectives ☺️

    1. C’est certain qu’il y a un côté pas très rassurant haha 😁 Pour les drones, je suppose qu’ils avaient pour but que les spectateurs puissent mieux observer les accessoires (qui sont souvent noyés dans la tenue durant les défilés) et en ce sens, ce n’est pas une si mauvaise idée ! Mais effectivement, le plus intéressant dans cette mode futuriste, ce sont les perspectives écologiques qu’elle apporte ! 🙂
      En tout cas merci d’être passée par ici !
      Bisous

  5. Passionnant cet article, comme souvent ! Espérons que la mode de demain change son business model et que le consommateur décide de consommer moins mais mieux ! Incroyable le travail de Tina Gorjanc, je ne suis pas sûre qu’elle est encore l’agrément pour commercialiser ses produits, mais c’est effectivement assez révolutionnaire (et ça remue les consciences !) !

    1. Merci beaucoup pour ces compliments ! 🙂
      J’espère également que les choses évolueront en bien ! En tout cas, la mode de demain va dans ce sens et c’est plutôt encourageant !
      En ce qui concerne le travail Tina Gorjanc, dans l’épisode qui lui est dédié de la mini-série « Fashion geek », elle dit qu’elle a réussi à breveter sa technique grâce à une faille juridique ce qui lui donne le droit de commercialiser ses produits. Mais la vidéo l’explique beaucoup mieux que moi (je te conseille vraiment de la regarder si cela t’intéresse) ! 🙂
      En tout cas, c’est certain que cela fait réfléchir !
      Bisous

  6. Waouh, en lisant le titre, je ne m’attendais pas à tout ça. C’est incroyable d’inventivité et je suis ravie d’être tombée dessus. Comme quoi, la mode respectueuse a de beaux jours devant elle ! Léger bémol sur la technologie qui utilisent des matériaux ps très éthique, mais j’admets que le coup de robe qui s’allume au rythme des battements de cœur, je trouve ça canon !
    Quant au cuir d’humain, c’est une excellente idée mais quitte à bannir le cuir animal (en incluant l’homme), je préfère les alternatives en Piñatex ou en liège, notamment le Piñatex est issu des déchets de l’ananas qui ne sont pas utilisés.

    Merci pour cet article incroyable, je dirais même « mind-blowing » !
    A bientôt,
    Little No’
    http://touchesdenvie.wordpress.com

    1. Effectivement, je pense qu’il y aura des progrès à faire et d’autres solutions à trouver pour recycler les vêtements dotés de capteurs par exemple ! Pour l’instant, ceux-ci sont produits en pièce unique et sont principalement destinés à être exposés (ou porter à des événements spéciaux) alors la question ne se pose pas vraiment, mais c’est certain que le jour où ce genre de vêtement est vendu dans le commerce, il faudra trouver des solutions (et même avant que cela n’arrive) ! 🙂
      Quant au cuir humain, je suis tout à fait d’accord avec toi !
      Merci à toi d’être passée par ici ! 🙂
      Bisous

  7. Wouah, il y a des inventions vraiment étonnantes ! J’ai tellement d’admiration pour ces visionnaires qui mêlent plusieurs secteurs d’activités pour en résulter des innovations technologiques ! Et je trouve ça étonnant de faire du cuir avec simplement de l’ADN de cuir chevelu, la science est décidément étonnante ! Merci pour ce brillant article Jennifer, c’était vraiment très intéressant à lire !

    1. Il n’y a pas de quoi ! C’est certain que pour être étonnant, ça l’est ! D’ailleurs, je pense que la mini-série « Fashion geek » devrait te plaire : on y découvre d’autres inventions dont je n’ai pas forcément parler ici mais qui sont tout aussi étonnantes !
      En tout cas il y aurait tant à dire sur ce sujet tellement que ces innovations sont nombreuses et toutes aussi intéressantes les unes que les autres ! Mais une chose est sûre, c’est que la mode n’a pas fini de nous surprendre ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.