Couture | Création

Comment bien progresser en couture ?

28 avril 2019
Comment bien progresser en couture ?

Comment bien progresser en couture ?

En couture ou ailleurs, on dit souvent que le plus dur, c’est de commencer. Mais après l’euphorie des premiers pas, est-il vraiment plus simple de trouver les clés pour progresser ? Réponse : pas toujours.

Dans un domaine que l’on découvre en même temps que notre pratique, établir un programme sur-mesure selon nos capacités peut s’avérer compliqué. C’est pourquoi, dans cet article, j’ai choisi de vous donner quelques pistes à explorer afin de faciliter votre progression et ainsi perfectionner votre technique.

Ses conseils s’appliquent à chacun d’entre vous, que vous soyez débutant ou que votre niveau stagne malgré plusieurs années de couture.

 

NE PAS SE COMPARER AUX AUTRES

 

En couture comme dans tous les domaines, nous sommes inégaux dans notre manière de progresser. Ainsi, de part leur entourage ou leur passée créatif, certains acquerront plus vite que d’autres les compétences nécessaires pour maitriser la couture.

En partant de ce constat, on se rend compte que se comparer aux autres ne va pas nous faire évoluer dans le bon sens. Bien au contraire ! La plupart d’entre nous avons un point de vue biaisé sur l’évolution d’autrui. On ne connait que la partie émergée de l’iceberg qui pourrait se traduire en couture par le résultat final d’une création.

Pourtant, cette création n’a pas été fabriquée en claquant des doigts. Qu’on ait des facilités ou non, découvrir un nouveau domaine créatif et évoluer dans celui-ci demande des efforts et de l’envie pour tout le monde. C’est une règle à laquelle personne n’échappe !

S’il est difficile de gommer définitivement ce petit travers, on peut néanmoins apprendre à le corriger avec le temps. En effet, se comparer peut être une bonne chose s’il est synonyme de motivation, d’inspiration et non de dévalorisation de soi et de ses créations. En clair : faites preuve de bienveillance avec vous-même !

Comment progresser en couture ?

 

ÉVALUER SES POINTS FORTS ET SES POINTS FAIBLES

 

Pour faire écho au point précédent, il va être beaucoup plus facile d’avoir confiance en vos créations (et ainsi moins vous comparer) si vous connaissez parfaitement vos forces et vos faiblesses. En en prenant conscience, vous saurez sur quoi vous devez travailler en priorité. Inévitablement, des exercices ciblés vous feront progresser plus vite.

À lire : Comment avoir confiance en ses créations ?

Pour établir ce constat, il faut se poser plusieurs questions. Dans un premier temps, vous pouvez vous demander si vous rencontrez régulièrement certaines difficultés ou facilités lors de la réalisation de vos ouvrages. Si non, n’hésitez pas à prendre des notes lors de vos prochaines cousettes.

Une fois ces faiblesses et ces forces cernées, vous pouvez également établir quelles en sont les causes ou les conséquences. Ce bilan vous aidera par la suite à travailler sur vos défauts et jouer sur vos qualités !

À noter : Le but de cet exercice n’est pas de vous dévaloriser mais d’être juste avec vous-même. Pour être le plus objectif possible, il est donc essentiel de prendre une certaine distance avec vos travaux.

 

SE DONNER DES CHALLENGES ADAPTÉS

 

Prendre des risques fait partie intégrante de l’apprentissage. À condition que ces derniers soient mesurés et réalisables ! En effet, si vous restez enfermé dans le cercle de la couture destinée aux débutants, vous resterez débutant malgré vos années de pratique. Cependant, il n’est pas plus recommandé de brûler des étapes au risque de ne pas avoir de bases solides.

Tout est donc question de juste milieu. Et c’est ici que vos points forts et vos points faibles rentrent en jeu ! Ces derniers vont pouvoir vous aiguiller afin de choisir des challenges adaptés à vos capacités. Inutile pour autant de voir les choses en grand : un bon challenge est un défi qui vous en apprendra davantage sans pour autant vous paraitre inatteignable.

Ainsi, en rajoutant une petite difficulté à chaque cousette, vous continuerez à apprendre en permanence et vous progresserez relativement vite sans vous décourager en cours de route.

Quelques exemples à reproduire : Coudre uniquement en couture anglaise, ajouter un petit détail qui nécessite une technique particulière (passepoil, zip, boutonnière,…), se lancer dans un nouveau type de pièces,…

Comment progresser en couture ?

 

S’ENTRAINER EN FAISANT DES OUVRAGES DE QUALITÉ

 

En couture, on entend régulièrement que plus on pratique, plus notre évolution sera rapide. S’il y a une part de vérité dans cet adage, il ne faut pas oublier pour autant que le nombre de travaux à votre actif ne détermine pas votre niveau.

Exemple concret : Dans cet épisode du podcast « Être soi », on apprend que Cécile, créatrice de robe de mariée, crée 20 à 25 robes par an. Cela peut paraitre peu, et pourtant, chaque robe nécessite un mois de fabrication. Pour cause, l’ampleur de ce travail des matériaux fins et délicats fait preuve d’une maitrise et d’un savoir-faire indéniable.

Pour toutes ces raisons, mieux vaut être concentré sur la qualité du travail que l’on fournit plutôt que sur la quantité d’ouvrages terminés. D’une part, cela vous permettra de vous perfectionner dans les techniques que vous connaissez déjà. D’autre part, cela vous aidera également à éviter les mauvaises habitudes ainsi que les erreurs d’inattention.

Pour résumer, continuez de coudre de plus bel en apprenant à faire les choses bien plutôt que de faire les choses vite. Ce qui m’amène au point suivant…

 

FAIRE PREUVE (DE BEAUCOUP) DE PATIENCE

 

Pour progresser en couture, il n’y a pas de solution miracle : il faut être patient. Peu importe la fréquence à laquelle vous pratiquerez cette activité, votre évolution se fera progressivement jour après jour.

Alors ne partez pas avec des attentes démesurées et restez réaliste. En voulant voir le fruit de vos efforts immédiatement, vous n’y gagnerez rien si ce n’est de la frustration et de la démotivation.

De plus, il se peut que votre progression soit freinée pour de multiples raisons : manque de temps, d’équipement, d’organisation, peu d’espace de création, etc. Mais rappelez-vous que la couture n’est pas un concours et allez à votre rythme. Tant que vous continuez à progresser, même un peu, vous êtes sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs !

Comment progresser en couture ?

 

Si malgré tous ces conseils, vous sentez que vous êtes dans une impasse ou qu’il y a une accumulation de choses que vous ne comprenez pas, peut-être est-il temps de penser à un accompagnement personnalisé via des cours de couture.

 


ET VOUS, UTILISEZ-VOUS D’AUTRES MÉTHODES POUR PROGRESSER EN COUTURE ?


0
  1. J’ai très envie d’apprendre à coudre, mais j’avoue avoir vraiment la flemme d’apprendre… Je sais c’est idiot. J’ai de la chance d’avoir un père styliste, qui m’a toujours proposé de m’apprendre la couture, mais j’ai jamais sauter le pas. Maintenant que je n’habite plus en France, si je veux apprendre ça sera sûrement seule. Mais j’aimerais énormément me faire dans pas longtemps. En tout cas je prend tes conseils et je reviendrai faire un tour pour me documenter 🙂 Je trouve ça tellement génial de savoir coudre, surtout quand je vois des créations, ça me motive vraiment à m’y mettre. Va falloir que j’arrête avec la fainéantise !

    1. Ce n’est pas idiot du tout et je comprends tout à fait ! On dit toujours que le plus dur c’est de se lancer et il est vrai que ce n’est pas évident de trouver la motivation pour apprendre à coudre 🙂 Et puis, avouons-le, les débuts ne sont pas toujours très enthousiasmant : c’est le moment où il faut ingurgiter beaucoup de techniques en cousant de petits ouvrages qui ne nous plaisent pas forcément alors qu’on aurait directement envie de faire de belles créations. Cela peut vite devenir lassant !
      Mais bon, on passe tous par-là, et une fois que cette étape est franchie, ce n’est que du bonheur ! J’espère que tu trouveras la motivation pour te lancer et j’ai hâte de te revoir par-ici !
      Bisous

    1. Je peux comprendre, la couture est une activité qui demande beaucoup de temps et d’investissement et ce n’est pas toujours évident de caler ce temps-là. Du coup, je ne peux que te souhaiter de trouver un moment pour te lancer ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.