Couture | Création

Un mois, une création : La robe sirène

24 mars 2019
Un mois, une création : La robe sirène

Un mois, une création : La robe sirène

Il y a des créations qui marquent un tournant dans notre évolution créative. Ce mois-ci, j’ai donc choisi de vous présenter un projet qui, pour moi, fait partie de cette catégorie. Sans plus attendre, je vous invite à découvrir tout le cheminement qui m’a amenée à coudre cette robe sirène…

 

MES INSPIRATIONS

 

Pour comprendre ce qui m’a menée à cette création, il faut remonter quelques années en arrière… Lors de ma dernière année d’étude de stylisme-modélisme, un projet professionnel m’était imposé. Répartis au hasard dans différentes entreprises appartenant chacune à différents domaines, je me suis retrouvée à côtoyer (de loin) le milieu viticole. Le point de départ se trouve ici !

Si le projet en question est un peu complexe à résumer en quelques lignes, ce qu’il faut retenir, c’est que l’entreprise avec laquelle je collaborais avait pour but de promouvoir les vins bordelais. Quant à moi, mon objectif premier était d’en dégager quatre thèmes ayant chacun un but précis.

L’inspiration se trouvait donc sous mon nez et se nommait Bordeaux, la ville dans laquelle j’évoluais depuis 3 ans. De la Garonne au Bassin d’Arcachon, j’ai scruté des centaines d’images de ces immenses étendues d’eau. De fil en aiguille, l’appel de l’océan m’a rappelée un sujet qui m’a toujours fascinée et que je rêvais d’aborder un jour : les sirènes.

À lire : Inspirations Pinterest #6 : Le chant des sirènes

Un mois, une création : La robe sirène

 

LES PREMIÈRES ÉBAUCHES

 

Par chance, les tenues de ce thème étaient à but événementiel. En d’autres termes, l’aspect esthétique du vêtement primait sur son côté pratique. En tant que créatrice, cela me laissait une très grande liberté de création par rapport aux tenues prêt-à-porter qui doivent être adaptées à la vie de tous les jours. Mes deux seules contraintes étaient, à mon grand regret, le temps et le budget très serrés pour une tenue comme celle-ci.

Jouant avec les formes et les volumes sur papier, je me suis très vite tourner vers la robe, et plus particulièrement la robe sirène. Cette coupe à la fois élégante et longiligne m’évoquait le mouvement des vagues et des fonds marins. Une quinzaine de croquis plus tard, l’heure du choix avait sonné. Que cela soit de mon côté ou du côté de l’entreprise, nous n’avons pas pu nous décider sur une seule robe. Cette création est donc un mix de plusieurs croquis !

Un mois, une création : La robe sirène

 

LE CHOIX DES MATIÈRES ET DES COULEURS

 

Pour le corps du vêtement, je me suis très vite tournée vers des tissus fins qui laissent entrevoir la peau. Si j’ai longuement cherché LA mousseline parfaite pour remplir ce rôle, mon choix s’est finalement arrêté sur cette dentelle légèrement en relief.

Quant à la traine, l’idée première était d’imiter la vase des fonds marins. Pour contraster avec la légèreté du corps de la robe, il me fallait dénicher un tissu épais dégageant en même temps beaucoup de légèreté. Plusieurs choix s’offraient à moi : broder un à un des morceaux de laine non filée ou de fibre de rembourrage, ou encore, utiliser de la fausse fourrure. Encore une fois, le temps a eu raison de moi et je me suis tournée vers cette dernière option.

Contrairement au choix des tissus, le choix des couleurs a été beaucoup plus simple : celles-ci m’étaient déjà imposées par le projet. Même si ce choix était loin d’être difficile, rester dans le rose était un véritable défi.

Un mois, une création : La robe sirène

 

LA FABRICATION

 

Comme dans la plupart de mes créations, j’ai commencé par la case “Moulage”. Pour gagner du temps, j’avais choisi de mouler la dentelle directement sur la mannequin qui allait défiler dans cette tenue. Ainsi, toute la robe a été faite sur-mesure.

Quant aux finitions, elles sont en grande partie réalisées à la main avec des ourlets roulottés notamment aux emmanchures. Pour ajouter une touche de fantaisie, j’ai également choisi d’agrémenter l’intérieur de la boutonnière et le col d’un galon argenté finement crocheté.Un mois, une création : La robe sirène

 

LA BRODERIE

 

Pour trouver des alternatives aux matériaux coûteux que je souhaitais utiliser, j’ai choisi de réaliser de petits prototypes uniquement constitués de matériaux recyclés.

Sans trop savoir dans quoi je me lançais, j’ai expérimenté à peu près tout ce que j’avais sous la main. Ainsi, certains essais sont constitués de cotons maquillants, de pochettes plastiques ou encore de film étirable. Mais au fur et à mesure de ma recherche, je me suis rendue compte que ce qui m’intéressait le plus chez la sirène, c’était les écailles.

Un mois, une création : La robe sirène

En partant de ce constat, plusieurs prototypes ont vu le jour, certains plus ratés que d’autres. Après plusieurs jours de recherches, le rendu que j’appréciais le plus était sans conteste les écailles réalisées à l’aide de bouteilles d’eau en plastique. Premièrement, ces dernières étaient découpées à la main, peintes à la bombe de peinture acrylique puis collées au pistolet à colle sur un tissu lui-même brodé sur la dentelle. Ce système a tenu jusqu’à la fin de mon année, mais avec le temps, j’étais déçue de ne pas être vraiment allée au bout de mon idée.

Un mois, une création : La robe sirène

C’est tout récemment que j’ai choisi de défaire entièrement ces broderies et de les reprendre de A à Z comme je l’avais imaginé il y a 3 ans de ça. Pour ce faire, j’ai d’abord décollé et enlevé la colle de chacune des écailles. Une à une, je les ai ensuite peintes avec une peinture spéciale céramique ayant un effet “martelé” pour gagner en brillance et en réalisme. L’étape finale a été de les poinçonner afin de pouvoir laisser passer l’aiguille lors de la broderie.

À lire : DIY : La broderie recyclée

À l’aide d’un fil à bâtir, j’ai alors délimité les endroits et les formes où je souhaitais voir apparaitre les écailles. La suite s’est passée comme une broderie classique. Comme il n’est pas évident de broder la dentelle, un tulle beige très fin la double aux endroits où la broderie est présente. Au final, cette broderie compte autour de 300 « écailles » en plastique.

Un mois, une création : La robe sirène

 

SI C’ÉTAIT À REFAIRE ?

 

Cette robe sirène est un vêtement qui est cher à mon coeur ! Elle est à jamais liée à des souvenirs, à une période de ma vie et à mes premiers pas dans le monde de la mode.

Cependant, les matières et les couleurs choisies, qui me correspondaient peut-être à une époque, n’auraient pas été les mêmes aujourd’hui. Je n’aurais sans doute pas associé dentelle et fausse fourrure ni ces deux roses qui n’ont en commun que leur nom. Ce sont des détails mais ils m’auront au moins permis d’expérimenter !

Un mois, une création : La robe sirène

Mais si le résultat me plait moins qu’à l’époque, ce projet m’aura fait grandir. Grâce à cette robe sirène, j’ai pu mettre ma créativité à l’épreuve en apprenant à créer avec de vraies contraintes et surtout, à créer pour les autres. Avec le recul, sans ce projet, ma créativité n’aurait sans doute pas évolué de la même manière et je ne peux qu’être reconnaissante d’avoir mis cette création sur mon chemin !

 

J’espère que ce nouveau rendez-vous vous a plu ! Rendez-vous le mois prochain pour découvrir en détails les dessous d’une nouvelle création !

 


QUELLES SONT LES CRÉATIONS QUI ONT MARQUÉ VOTRE CRÉATIVITÉ ?


0
  1. Coucou,
    Je suis très impressionnée par tout le travail que tu as fourni sur cette création. Je me suis toujours doutée que ça prenait autant d’étapes et de temps, mais pouvoir voir toutes les étapes et la minutie que ça demande est toujours aussi intéressant qu’impressionnant !
    En tous cas j’aime beaucoup le résultat, bravo 🙂

    1. Coucou ! C’est exactement pour les raisons que tu as évoquées que j’ai choisi de lancer cette série d’articles car il est vrai que la création de vêtements reste très floue, autant en ce qui concerne le processus créatif que la fabrication. En tout cas, je suis vraiment heureuse que ce petit rendez-vous t’intéresse et que la création de ce mois-ci te plaise ! 🙂
      Merci beaucoup pour ton petit mot !
      Bisous

  2. COucou Jennifer ! JuTe un commentaire pour te dire que ta création est vraiment sublime !! Tu as beaucoup de créativité et un talent indéniable. J’ai hâte de voir passer d’autres créations et surtout l’ouverture de ta boutique ! 🙂
    S bisous !

    1. Coucou Marion ! Merci beaucoup pour ces compliments, je suis flattée et ravie que cette création te plaise autant ! Je crois que j’ai tout aussi hâte de me lancer dans de prochaines créations et de pouvoir en parler par ici !
      En ce qui concerne la boutique, malheureusement, le projet est en stand-by pour le moment, mais c’est pour mieux élaborer d’autres petits projets annexes ! 😉
      Bisous

    1. Merci beaucoup, tes compliments me vont droit au coeur ! Si cela peut te rassurer, je galérais beaucoup à coudre des boutons à mes débuts haha La couture demande beaucoup de patience et de persévérance, mais je crois que chacun peut y arriver avec ses deux ingrédients ! 🙂

    1. Merci beaucoup pour ces compliments ! Je suis contente que mon article ait pu te faire découvrir ce qu’était une robe sirène et j’espère qu’il a pu t’en apprendre plus l’élaboration d’un vêtement du coup ! 😀

  3. Ouah, le rendu est vraiment très intéressant, je ne l’imaginais pas comme ça en voyant des extraits en photo ! C’est très joli et très original comme coupe et allure, tu as dû bien t’amuser avec les 300 écailles dis donc.
    Ca doit être dur de reprendre un travail laissé pour terminé 3 ans plus tôt, non ?

    Je pense que le projet créatif qui m’a le plus marquée n’est pas encore abouti et c’est le roman que je souhaite écrire 🙂

    1. Merci beaucoup ! C’est vrai que sur les réseaux, j’ai très peu montré la coupe « sirène » de la robe, donc je peux comprendre ton étonnement ! Mais je suis ravie que le résultat te plaise en tout cas !
      En effet, broder 300 écailles, c’était long et mes doigts s’en souviennent encore haha Mais pour tout te dire, la première fois que j’ai décousu les broderies pour les retravailler, c’était il y a un an de ça. J’ai donc mis un an à vraiment me replonger dans cette création et à y repenser, je crois que l’idée de cet article m’a vraiment donnée un coup de boost afin de terminer cette robe pour de bon ! 🙂
      Oh mais c’est génial comme projet créatif, je te souhaite de pouvoir le concrétiser !
      Bisous

  4. Coucou ! Comment tu vas ? Ça fait super longtemps que je ne suis pas passée sur ton blog… Je suis désolé ! Je suis tellement occupée ces derniers temps que je n’ai même pas le temps de venir faire un tour sur mes blogs favoris.
    Je suis ravie en tout cas de retrouver ton univers et ton blog 🙂 Ton article m’a beaucoup et j’ai trouvé ça super intéressant de voir le processus de la robe que tu as créé. Elle est vraiment super jolie ! Je trouve ça tellement intelligent d’avoir re-utiliser des bouteilles en plastique. Tu es très créative 😉
    Hâte de retrouver ton prochain article. Bisous.
    Joyful Dreams

    1. Coucou ! Je vais très bien et toi ? Oh ne t’en fais pas, je suis tes aventures sur instagram et je me doute que ces dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour toi ! En tout cas je suis vraiment heureuse de te retrouver par ici ! 😀
      Je te remercie pour tous ces compliments concernant mon article et ma création, ça fait chaud au coeur ! J’espère que les prochaines éditions te plairont tout autant ! 🙂
      Bisous

  5. Wouah !!! Jadmire ta créativité, ta patience., ta dextérité. En plus, ton article nous plonge dans to univers et on en ressort comme si on revenait d’un doux rêve. Ta réalisation est splendide. Et ton regard critique sur ton évolution est remarquable. Chapeau bas. Merci en tout cas de nous avoir partagé tes ressentis et ton expérience. Je suis beate d’admiration !!!!!

    1. Tes mots me touchent beaucoup, merci ! Je suis plus que ravie de voir que cette série d’articles plait autant, cela m’encourage énormément pour les prochains articles (et les prochaines créations) à venir !
      Encore merci à toi pour tous ces compliments et peut-être au mois prochain du coup ? 🙂
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.